La Maison Des Adolescents recrute !!

La Maison Des Adolescents du Gard ouvre la candidature à un recrutement pour la mission de responsable coordinateur(trice) de la Maison des Adolescents, sur l’antenne en cours de création à Uzès, en CCN66, à temps plein, à partir du mois de décembre 2019.

Le site www.mda30.com est, lui, à votre disposition pour vous renseigner sur notre activité (voir notamment le rapport d’activité 2018).


Le calendrier de la procédure est le suivant:
– jusqu’au mardi 15 octobre à midi : réception des CV et lettres de motivation uniquement par mail sur l’adresse suivante: secretariat@mda30.com
– mardi 15 octobre au soir: réponse sur les candidatures retenues/non retenues
– mercredi 23 et jeudi 24 octobre, en matinée: audition des candidats retenus
– Courant décembre 2019 : démarrage de la mission

Le groupe de parole parents reprend en Octobre !!

La Maison des Adolescents du Gard poursuit son action en faveur du soutien à la parentalité pour les parents d’ados. Le groupe d’échange à destination des parents d’ados reprendra en octobre, et se déroulera comme l’année passée un jeudi par mois entre 12h et 14h, à la Cookinière rue Benoit Malon.

Le démarrage de cette cession 2019 – 2020 aura lieu :

Le jeudi 17 Octobre

Il s’agit d’un temps d’échange autour de la relation parents/ados, animé par deux professionnels de maison des ados.

Cet espace permet de mettre en commun les pratiques, les réflexions, les interrogations de chacun, dans un climat de confiance.

Afin de présenter aux partenaires ce temps de rencontre et échanger  sur les besoins et modalités offertes par la MDA pour l’accompagnement des parents,l’équipe de l’Espace Florian vous invite à la MDA (34ter rue Florian) :

le lundi 7 octobre à 14h

N’hésitez pas à diffuser à vos réseaux et venir nombreux nous rencontrer autour d’un café !

Le Festival des familles du Gard

Le Réseau d’Ecoute d’Appui et d’Accompgnement des Parents du Gard organise le Festival des Familles du Gard :

Le samedi 12 octobre 2019 de 10h à 18h à la salle polyvalente de Saint-Géniès-de-Malgoires.

Un journée de rencontres et d’échanges en la présence de plus de 30 partenaires dont la Maison Des Adolescents !

De multiples activités pour toute la famille vous seront proposées par les structures adhérentes au REAAP tout au long de la journée.

Pour en savoir plus c’est ici :

SAVE THE DATE : Les 18 et 19 Novembre 2019 « Radicalisation, prévention et travail social »

La Maison Des Adolescents du Gard organise pour la deuxième année un colloque sur le phénomène de radicalisation.

Ce colloque a pour objectif de diffuser des connaissances que les sciences humaines nous apportent sur la radicalisation et sa prévention. Il vise également à proposer des éléments de réflexion sur l’appropriation de ce phénomène par le travail social.

Nous commencerons par un état des lieux de la recherche dans le domaine de la radicalisation. Nous proposerons une lecture de la radicalisation au travers de la présentation d’éléments individuels et collectifs.

Nous verrons alors que le phénomène de radicalisation cristallise différentes problématiques auxquelles sont traditionnellement confrontés les travailleurs sociaux.

Cela nous amènera à aborder la prévention de la radicalisation via des thématiques transposables à l’accompagnement socio-éducatif en général (par exemple : la lutte contre les discriminations, le comportement d’agression chez les adolescents, la croyance religieuse, etc.)

L’apparition du phénomène de radicalisation dans le champ du travail social a pu susciter des questionnements chez les professionnels. Nous chercherons alors à comprendre cette réaction au travers l’histoire du travail social et ses spécificités.

Merci de noter que les inscriptions sont gratuites mais obligatoires.

Vous pouvez dès à présent vous pré-inscrire par mail à accueil.radeo@mda30.com.

Colloque Réseau clinique – Entre l’Enfant et l’adulte Rêverie, Trouvaille et Bricolage

Colloque Réseau clinique – Entre l’Enfant et l’adulte Rêverie, Trouvaille et Bricolage

A moins de 2 semaines du colloque « Entre l’enfant et l’adulte, Rêverie, trouvaille et bricolage » du 22 mai prochain, il reste encore des places.

Nous vous rappelons que ce colloque est gratuit et s’adresse à tout professionnel ou bénévole amené à travailler ou intervenir auprès d’enfants et d’adolescents.

Nous comptons sur vous pour relayer cette invitation à vos partenaires et mobiliser les équipes au sein de vos structures.

L’adolescence à l’épreuve de l’interculturalité : « Quand Je est un autre « 

La Maison Des Adolescents du Gard a le plaisir de vous inviter au colloque qu’elle organise avec ses partenaires, dans le cadre des entretiens de la recherche du pôle métropolitain Nîmes-Alès, sur le thème:


Quand « Je est un Autre »: l’adolescence à l’épreuve de l’interculturalité.

Le colloque se tient sur deux journées, les mercredi 27 et jeudi 28 mars 2019, de 9h à 17h, au sein de l‘Institut Emmanuel d’Alzon, 11 rue Sainte Perpétue, à Nîmes. Programme ci dessous.

« Nous aborderons la question de l’interculturalitéen prenant en compte deux publics singuliers et complémentaires, dans les interrogations qu’ils portent en direction des professionnels qui les accompagnent.

D’un côté, celui des migrants dits Mineurs Non Accompagnés, placés sous la responsabilité du Conseil Départemental jusqu’à leur majorité, et que nous recevons nombreux dans le Gard. Ces jeunes nous interrogent sur notre capacité à les accueillir et à intégrer, dans cet accueil et cette prise en charge, la question de l’altérité culturelle, ethnique, spirituelle, géographique. Ce que Daniel DERIVOIS appelle « la clinique de la mondialité », c’est à dire le fait que dans nos espaces d’accompagnement et de consultations s’invitent les conflits internationaux, les héritages transculturels éloignés, les flux migratoires, bien au-delà nos frontières réelles et symboliques habituelles. De l’autre, nous mettrons en résonance ces publics avec les jeunes français, issus de 3e voire 4è génération d’immigrés, mais qui pour certains sont encore tellement éloignés de la société qui les a vus grandir, et se retrouvent aussi dans les problématiques de la double absence si chère à Abdelmalek Sayad…Ces deux publics s’éclairent l’un l’autre, et nous invitent de la même manière, à réfléchir sur une clinique transculturelle à construire dans l’ici et maintenant, en tenant compte de l’avant et de l’ailleurs. »