La charte éthique

write-593333_1920CHARTE DU RESEAU MAISON DES ADOLESCENTS DU GARD

Préambule :

Considérant qu’une meilleure prise en charge des adolescents et les impératifs d’une prévention efficace passent par une organisation structurée au niveau départemental, par des approches pluridisciplinaires et pluri partenariales.
Considérant qu’il est nécessaire de permettre aux professionnels investis dans le secteur de l’adolescence de partager leurs analyses, de mettre en synergie leurs compétences spécifiques et de coordonner leurs actions.
Considérant la nécessité de créer une structure légère, facilement identifiable par les adolescents, dotée d’un accueil non stigmatisant, permettant de répondre rapidement à leurs besoins spécifiques et de les orienter éventuellement vers d’autres structures spécialisées si nécessaire.

Considérant que les activités de cette structure se développeront grâce à la participation étroite de ses membres, en vue d’apporter la meilleure réponse possible aux besoins des adolescents et de leurs parents.
Considérant que les missions de la Maison des Adolescents du Gard répondent à des objectifs inscrits dans le cahier des charges des Maisons des Adolescents tels que : faciliter l’accès au droit, accompagner les parents dans leur fonction éducative, mener des actions de prévention des risques sanitaires.

Cette charte, cosignée par chacun des membres du réseau, rappelle les principes éthiques. En outre, elle précise :

  • la définition des engagements des personnes physiques et des personnes morales
  • les modalités d’accès et de sortie du réseau
  • le rôle respectif des intervenants
  • les éléments relatifs à la qualité de prise en charge
  • les formations interprofessionnelles et pluridisciplinaires.

 

1. Définition des engagements des personnes physiques et des personnes morales :

Le rôle de la charte du réseau est dévolu au contrat d’objectifs et de moyens prévu dans le cahier des charges national relatif aux maisons des adolescents.

En ce qui concerne la Maison des adolescents du Gard, il a été défini plusieurs formes d’engagement pour les partenaires qui sont soumises à convention :

  • une mise à disposition de personnel
  • un rôle d’adresseur
  • une prise en charge ponctuelle en lien avec la MDA
  • la participation à la vie du réseau : formations, analyse des pratiques professionnelles, réunions de régulation
  • la participation aux politiques de santé de l’adolescence

Qu’elle intervienne à titre professionnel ou bénévole, la personne choisissant de jouer un rôle dans le réseau souscrit les engagements déontologiques suivants :

⇒         Vis-à-vis de la personne accueillie :

  • Ne jamais perdre de vue que la personne est au centre du dispositif
  • Respecter les choix de la personne
  • Observer les règles d’éthique et de bonnes pratiques de la profession concernée, des référentiels et des protocoles adoptés par le réseau
  • Observer les règles d’anonymat, de confidentialité et de gratuité

⇒        Vis-à-vis des membres du réseau :

  • Adhérer au principe de travail en mode concerté entre intervenants, ce qui présuppose la connaissance et la reconnaissance des activités et compétences de chacun des membres du réseau
  • Accepter l’adoption du principe d’échange et de partage d’informations (document individuel de prise en charge facilitant le travail en mode concerté) dans le cadre du respect du secret professionnel partagé, et en accord avec l’usager
  • Mettre en commun les moyens utiles au développement des objectifs de la Maison des Adolescents du Gard
  • Participer aux actions de formation et aux réunions de régulation
  • S’impliquer dans des actions mises en œuvre par le réseau
  • Accepter de soumettre son activité dans le cadre du réseau, à une évaluation par rapport aux référentiels et aux objectifs poursuivis, en fonction d’une grille établie collégialement

 

2. Modalités d’accès et de sortie du réseau:

2.1. Pour les professionnels :

Les modalités d’adhésion au réseau des institutions et associations amenées à travailler avec la Maison des adolescents du Gard sont précisées dans des conventions spécifiques, en fonction des modalités d’engagement retenues par leurs instances respectives.

Les professionnels de santé libéraux peuvent adhérer librement au réseau Maison des adolescents du Gard, en souscrivant à un engagement défini par un contrat, qui précise leurs obligations en matière de participation aux actions mises en place par le réseau, dans le respect de la déontologie.

2.2. Pour les usagers :

L’accès des usagers à la Maison des adolescents du Gard et à son réseau se fait :

  •  via les orientations des différents acteurs impliqués dans la prise en charge des adolescents au quotidien, dont les professionnels de santé libéraux, les enseignants, les infirmières et assistantes sociales scolaires, les conseillers principaux d’éducation, etc…
  • sur proposition d’un membre du réseau
  •  à la demande de l’adolescent ou de sa famille (la Maison des adolescents étant une structure libre d’accès).

Les critères d’inclusion sont :

  • l’âge : public prioritaire 11-21 ans.
  • l’origine géographique : département du Gard, et ponctuellement territoires limitrophes.
  • la manifestation d’une souffrance, quelle qu’elle soit, exprimée par un adolescent et/sa famille, son entourage (troubles du comportement, conduites addictives troubles névrotiques et psychotiques, réactions aiguës au stress, dépression, troubles somatiques, troubles des conduites alimentaires…), mais également la manifestation plus légère d’un simple mal-être, d’une simple angoisse, ou d’une simple question en rapport au corps, à la santé, au droit, à l’orientation.

La sortie des usagers peut se faire à tout moment dès lors qu’elle est justifiée ou que leur représentant légal sollicite cette sortie (sauf en cas d’injonction thérapeutique).

A noter que, en dehors de parcours d’accompagnement spécifiques, tout adolescent est susceptible d’être accueilli à la Maison Des Adolescents, sans être nécessairement porteur d’une question ou d’un mal-être. La MDA est un lieu neutre, que les adolescents peuvent s’approprier librement, dans le cadre du respect de son règlement de fonctionnement.

Des animations s’y tiennent régulièrement, accessibles à toutes et tous (jeu de la 8ème dimension, atelier création, atelier de danse, psychoboxe, cercle des parents, atelier gestion du stress…), et des espaces ouverts sont disponibles pour tous (accueil, centre de ressources documentaires, points Internet).

Enfin, la MDA se fait l’écho du potentiel de créativité des adolescents dans l’espace public, afin de valoriser des initiatives des jeunes, et de participer notamment au développement du dialogue inter générationnel dans le cadre d’un respect mutuel.

 

3. Rôle respectif des intervenants

En dehors des cadres administratifs, les intervenants de l’équipe Maison des Adolescents du Gard assurent dans les locaux de l’établissement :

  • un accueil, une écoute (assuré par tous les membres de l’équipe selon la nature de la demande) ;
  • un accompagnement à caractère soignant, socio-éducatif et juridique (infirmière, psychologue, assistante sociale, conseillère conjugale et familiale, avocat, conseiller d’orientation, référent santé, éducateur) ;
  • une orientation si nécessaire (vers le soin, l’éducatif, l’hébergement…) ;
  • des actions de formation (tous les membres de l’équipe, selon leur spécialité peuvent être impliqués).

Les autres acteurs du réseau se positionnent selon leur statut, besoins et expertise comme :

  • membre du comité scientifique, de la commission offre d’accompagnement, de la commission formations professionnelles,
  • adresseurs vers la Maison des Adolescents et ses antennes.
  • « relais » : partenaires vers qui les adolescents reçus et suivis par l’équipe Maison des Adolescents sont orientés pour une prise en charge spécifique de proximité, sur les soins, l’hospitalisation, l’hébergement, le suivi socio-éducatif ou juridique
  • participants aux activités de formation, d’échanges cliniques, d’analyse de la pratique, de régulation
  • intervenant sur des programmes d’éducation pour la santé/ promotion de la santé/ prévention
  • intervenant dans le champ de l’éducatif et du culturel.

 

4. Qualité de l’accompagnement :

Des tableaux de bord permettront de tracer l’activité et de pouvoir communiquer sur ces résultats. Des indicateurs de suivi permettront de mesurer la qualité de l’accompagnement, tant au niveau des patients que des professionnels.

Des formations interprofessionnelles seront proposées régulièrement aux membres de l’équipe et du réseau.

Des réunions ouvertes aux partenaires permettront des échanges, de l’analyse de pratique, des études de cas cliniques, etc.

 

 

5. Partage de l’information et secret professionnel

Les règles légales sont respectées en matière de confidentialité et de secret professionnel, et garanties par les licences sécurisées pour les ordinateurs, par les contrats de travail, les engagements formels des intervenants et la sécurisation des accès aux données, tant informatiques (identifications et codes personnels) que papiers (armoires et classeurs fermant à clés).

Les sauvegardes informatiques sont organisées mensuellement, sur des supports spécifiques, selon une procédure formalisée et contrôlée.

 

 

Association Loi 1901 déclarée en Préfecture du Gard le 1er juillet 2009 34 Ter, Rue Florian, 30 000 Nîmes.

Tél/Fax : 04.66.05.23.46. Email : maisondesadolescents30@gmail.com